Collectivité propre : L’Alsace l’a fait, les catalans doivent se bouger

Depuis plus de 10 ans que je suis engagé en politique j’entends dire qu’avoir une collectivité unique pour le Pays Catalan est impossible. Certes, la situation a évolué et depuis 2008 la Constitution a établit la possibilité de créer des collectivités territoriales à statut particulier. Ce qui avant requérait une disposition spéciale dans la norme suprême (comme pour la Corse) devenait un droit commun, accessible.

Aujourd’hui une réforme centralisatrice des territoires est passée par là et certains ont disparu de la carte, comme l’Alsace. C’était sans compter sur la détermination et la force des élus de tout bord, associés pour l’intérêt de leur territoire.

En un temps record, le Premier Ministre a acté la création d’une « collectivité européenne Alsace » (article France 3 ici)

Nous les catalans, précurseurs dans la volonté de créer une collectivité correspondant à notre territoire, sommes à la traine et ça ne semble émouvoir aucun de nos « hauts responsables politiques ».

La Bretagne est assez étendue pour avoir sa région et aucun gouvernement n’a osé y toucher (grâce encore à la mobilisation de ses élus). La Corse, malgré un territoire peu peuplé, a réussi à sortir de la région PACA il y a longtemps et a maintenu un statut particulier. Les basques ont maintenant leur EPCI. Même si c’est peu, c’était la meilleure solution pour avoir une administration les représentant. Et voici l’Alsace qui retrouve des compétences propres.

Nous avons maintenant tous les éléments pour avancer. Notre département pourrait tout à fait obtenir des compétences élargies et en profiter pour changer de nom. Il ne manque qu’une chose, comme souvent sur cette terre : la volonté politique.