Le Fruité Catalan embouteillé… à Narbonne ?!

3fruitesAllez, nous aussi nous avons droit à notre lot de délocalisations…

La mode est au “acheté local” car “fabriqué local”. Or, les Vignerons Catalans, malgré leur nom, auraient décidé de mettre un place un partenariat  avec une société narbonnaise pour embouteiller chez nos voisins le “Fruité Catalan”. Avec un nom pareil, embouteiller hors de catalogne est tout de même un comble !

Alors me direz-vous, ça reste de l’embouteillage, ce qui ne génère que très peu d’emplois vu l’industrialisation du processus… Mais quand même ! Personnellement je suis étonné. Nous avons des unités efficaces ici, pourquoi aller à côté ? Pour quelques centimes ?

Il n’en faudrait pas moins à certains pour décréter le boycott de la marque ! Je n’irais pas jusqu’à l’inciter mais je me pose tout de même la question du développement local, c’est à dire de la délocalisation, puisque tout est maintenant lié. Si chaque société qui trouve un petit intérêt ailleurs s’en va ou du moins délocalise partiellement la production, il est évident qu’il ne nous restera plus rien ici. Car ce n’est pas pour le soleil, la mer et la montagne que les entreprises s’installent ici. Nous sommes nombreux en Europe à avoir ce cadre de vie.

Reste à avoir maintenant une consommation responsable. Nous avons des solutions pour développer notre territoire au lieu de développer les autres. Et ces solutions ne sont pas forcément plus onéreuses. Par exemple le chocolat de marque distributeur Ivoria (Intermarché) est fabriqué par Cemoi Perpignan. Ne me dites pas qu’il est plus cher que le Lindt. Et pour acheter de la marque, il y a donc Cemoi. Le Cava, produit à quelques kilomètres au sud est moins cher et tout aussi bon (si ce n’est meilleur pour certains) que le Champagne, produit à l’autre bout de la France. Le touron, s’il n’est pas catalan n’en est pas vraiment, acheter du Muscat qui ne soit pas de Ribesaltes est un sacrilège pour un catalan, …

Nous ne sommes pas de grands producteurs. Notre industrie est quasiment morte. Mais s’il nous reste ne serait-ce que quelques leviers pour pérenniser l’emploi local, n’est-il pas de notre devoir de les utiliser ?

Un comentari a “Le Fruité Catalan embouteillé… à Narbonne ?!

  1. Doncs sóc d’aquests dolents i malpensats qui diran BOICOT. Comença així i com s’acaba? Com aquests que cap a Baixàs i altres terrers fan vi amb denominació gavatxa?
    Afegeixen el cost del transport cap allà, després cal tornar el vi aquí… Quina lògica té? La de desmantellar totes les infraestructures.
    Ja caldria reaccionar, no?!

Deixa un comentari

L'adreça electrònica no es publicarà. Els camps necessaris estan marcats amb *