Forages de Shell en Arctique

Il y a peu, j’ai participé à une campagne menée par Greenpeace contre les forages de Shell en Arctique. Au-delà d’une politique énergétique mondiale à revoir -ça ne se résoudra pas en deux jours- je considère qu’il est particulièrement dangereux de forer dans des endroits préservés et dans des conditions extrêmes alors même qu’on a une multiplicité de catastrophes liées à ce genre d’exploitations (pétrole au golfe du Mexique, gaz en mer du Nord, nucléaire à Fukushima, …). Voici la réponse (en anglais) de Shell :

Thank you for contacting us on this important issue.  We know many people around the world are concerned about the Arctic.

But affordable energy is vital for everyone and at present hydrocarbons are the only way to produce this energy in sufficient quantity.

The Arctic contains vast resources of oil and natural gas that could help to meet rising global energy demand.

Shell has operated in Arctic and subarctic conditions for decades, giving us the technical experience and know-how to explore for and produce oil and gas in a responsible way.

We are using advanced technology to limit our impact on the environment, strengthen our ability to respond to oil spills, and make operating in ice safer. We work to build strong relationships with local communities. We learn from them and at the same time work to address their concerns and help them share the benefits of developing energy resources.

We know too that specific challenges in the Arctic require comprehensive science research programmes.

Thank you again for emailing and please continue to be interested in the Arctic because in the complexity of the debate on climate change and ecosystem protection the more people who are interested the better.

Phil Dyer – Communication Manager – Arctic – Shell International Exploration and Production B.V.

Donc en gros ils seraient carément d’accord avec les combats écologiques et contents qu’on s’inquiète (sic) mais sûrs de leurs progrès technologiques. Bon, je pense qu’il n’est même pas nécessaire de s’étaler sur la sincérité des termes qu’ils emploient, il suffit de voir que celui qui a été chargé de répondre n’est pas un responsable de développement mais un chargé de com. On n’en attendait pas mieux, évidemment, de la part de ce genre de compagnie mais je vous invite tout de même à rejoindre le mouvement. Je suis d’ailleurs adhérent à Greenpeace car leur activisme fait honneur à tous ces humains que nous sommes, inquiets pour notre planète plus que pour nos multinationales.

Deixa un comentari

L'adreça electrònica no es publicarà. Els camps necessaris estan marcats amb *