C. Ripoull : l’opposante… pas opposée.

J’ai toujours du respect pour les personnes engagées, que je partage ou non leur opinion. Je respecte donc Mme Ripoull pour son engagement (ça c’est incontestable) bien que je trouve parfois qu’il se rapproche de l’acharnement tant la communication entre elle et la majorité semble difficile. Pour situer un petit peu nos relations, sachez que c’est quelqu’un que j’ai peu vu car son engagement tant en politique comme -encore plus- dans la catalanité est sommes toutes récent. D’autre part, après avoir quitté le MoDem pour des discordances qui ne regardent qu’elle (et eux) Mme Ripoull a fait le choix de rejoindre CDC qui, comme chacun sait, est opposé à Unitat Catalana à Perpinyà. Contrairement à beaucoup, je la savais déjà intéressée par les thèmes catalans car elle avait soutenu ma démarche consistant à demander la reconnaissance du territoire nord-catalan à travers la création d’une région. Voilà pour le contexte.

J’en viens aux événements récents. Comme je le soulignais plus haut, Mme Ripoull s’est distinguée par son opposition souvent virulente à la gestion municipale de ces dernières années. Cette interview dans l’Indépendant le rappelle clairement. Voici un extrait :

L’Indépendant : Vous réagissez souvent sur des questions touchant au budget de la ville…

Réponse : J’estime que l’opposition doit avoir un rôle de proposition, mais aussi de dénonciation. L’utilisation des finances publiques doit être faite dans l’intérêt général. Par exemple, pourquoi la ville rachèterait-elle le mess des officiers ? Pour aider l’Etat à s’installer au Centre del món ? Je ne suis pas d’accord, alors que les finances de Perpignan ne sont pas en bonne santé.

Alros vous me direz que tout ceci est cohérent. Oui, sauf que -renseignements pris auprès de la municipalité- Mme Ripoull n’a pas voté contre le budget primitif mais s’est abstenue. Et oui, malgré tout le mal qu’elle pense de la gestion de J-M Pujol (maire depuis les dernières élections mais adjoint aux finances depuis des années) Clotilde Ripoull s’est abstenue. Elle était absente (chose exceptionnelle pour elle) du conseil municipal mais avait donné procuration à son allié Jordi Vera qui, lors d’une pirouette dont lui seul a le secret (dixit la journaliste de l’Indépendant), a reconnu les “efforts” consentis par la municipalité pour assainir les finances. Dans ce même article on peut lire une petite déclaration qui, dans le contexte que j’écris devient très ironique :  Ils ont voté le budget, ils ont pris leurs responsabilités.

Cette magie est peut-être due au pacte récemment rendu public (pas encore finalisé mais c’est tout comme) entre l’UMP et CDC, qui va faire entrer dans la liste UMP de 2014 des membres du parti de Jordi Vera. Alors attention, je vous annonce une révélation divinatoire… : l’année prochaine Mme Ripoull, fervante opposante, votera comme el Senyor Vera le budget en disant -quel qu’il soit- que celui-ci est vraiment meilleur que les précédents !

Afin de comprendre les vraies raisons de cette abstention, j’ai contacté Mme Ripoull qui n’a pas donné suite à ma demande d’entretien.



Deixa un comentari

L'adreça electrònica no es publicarà. Els camps necessaris estan marcats amb *