Discrimination homophobe à l’hopital de Perpignan. Je saisis le directeur

Ce dimanche 10 mars, deux mamans se sont présentées aux urgences pédiatriques de l’hopital de Perpignan. Malgré la demande de leur fils de 3 ans, l’infirmière a barré le passage à une des deux mamans en disant « seule la vraie maman peut venir ». Loin de constituer une pratique courante, nous ne pouvons toutefois pas accepter ce genre de comportement. Aussi, en accord avec les mamans, j’ai saisi le directeur de l’hopital par courrier que je vous retranscris ici.

Car les « vrais parents » sont ceux qui élèvent et aiment leurs enfants, sans distinction génétique. On peut avoir adopté ou co-enfanté, il n’y a pas de « faux parent ».

Le directeur aura ainsi l’occasion de dire publiquement que toutes les familles sont bienvenues à l’hopital de Perpignan et qu’il ne tolère aucune discrimination.

Monsieur le Directeur,  

Vos services d’urgence pour enfants ont reçu ce jour deux mamans venues amener leur fils pour soin. Comme vous le savez, ces moments sont toujours source de stress particulier, d’autant plus délicat que la santé de nos jeunes enfants est en jeu. 

Alors que ces mamans se sont présentées ensemble, il leur a été opposé que seule LA maman pouvait accompagner l’enfant. Elles ont pourtant bien précisé qu’elles étaient toutes les deux les mamans, et tenaient à disposition de vos services les documents nécessaires quant à l’autorité parentale qu’elles exercent conjointement. Dignes, elles ont respecté l’opposition qui leur a été faite et n’ont pas entravé le fonctionnement du service. Elles ont donc été séparées, malgré les demandes de leur fils. Ce moment a été très douloureux pour la famille. 

En tant qu’élu de Perpignan, je suis touché par ces faits et il m’est paru indispensable de vous en alerter. 

Vous comprenez qu’il s’agit manifestement non seulement d’un non respect des obligations relatives à l’autorité parentale mais également d’une discrimination. Pourtant, je suis sûr que ce n’est pas la politique que vous souhaitez pour votre institution. Aussi,  par la présente, je vous alerte d’une part pour que vous soyez à même de faire cesser ce genre de pratique, mais également pour que vous puissiez dire publiquement que tout type de parentalité est traité avec respect et considération. 

Je suis sûr que vous saisirez l’occasion d’améliorer encore la qualité de service rendu par l’hôpital à nos citoyens qui ne doivent douter à aucun moment ni de la qualité de soins que votre institution dispense ni de l’accueil qui nous y est réservé.  

2 pensaments a “Discrimination homophobe à l’hopital de Perpignan. Je saisis le directeur

  1. et si c’était un papa et une maman qui avaient amené leur enfant ? on aurait sûrement demandé au papa de patienter, ce qu’il aurait sans doute fait. Alors il y a peut-être un mot malheureux, mais l’intolérance n’est pas toujours où l’on croit….

    • Et non, car lorsqu’il y a deux parents hétérosexuels, ils sont tous les deux invités à venir avec l’enfant.

Deixa un comentari

L'adreça electrònica no es publicarà. Els camps necessaris estan marcats amb *